etre parent ma bulle a pensees

Etre parent

 Emmie,

Je voulais t’écrire cette lettre. Une lettre avec des mots qui viennent tout droit de mon cœur. Ils viennent la plupart du temps de mon cœur.

Je sais qu’en ce moment c’est pas facile et je comprends. Moi aussi je passe des moments où j’ai des doutes, des questions, des peurs. Du coup ça se transforme en stress et des fois, cela devient des colères, des impatiences.

J’ai beaucoup parlé du déménagement. Peut-être un peu trop et je comprends que pour toi, ça a pu faire beaucoup d’un coup ! J’ai beaucoup parlé de ça parce que je voulais que tout soit parfait, que tu aimes, que tu te sentes bien. J’ai compris après, tu me l’as dit et tu as bien fait, qu’il fallait que je parle d’autres choses et pas que de ça.

C’est un grand changement pour toi, pour nous. Ce sont des choses qui s’arrêtent, qui vont changer. Ce sont aussi tout plein de souvenirs, de joies, de peines, de rires, de complicité, de découvertes que l’on garde dans son cœur. De nouvelles choses nous attendent et je sais que ce seront de jolies choses.

Ma vie avec toi est belle, et même si parfois on se dispute, on n’est pas d’accord, mon amour pour toi ne changera jamais jamais jamais.

Tu es mon soleil et je suis ta lumière. Tu sais et je sais. Tu me permets d’y voir plus clair des fois, de mettre les choses dans des cases 😊. Et moi, je t’apporte mon expérience, ce que je pense être bon pour toi, pour que tu grandisses bien et que tu sois fière de toi, confiante, avec toujours tout plein d’amour.

L’amour est infini ma chérie, et c’est le sentiment le plus beau et le plus puissant.

Je suis là, toujours. Quand tu traverses des tempêtes, je suis là. Quand tu as besoin d’être rassurée, je suis là. Quand tu as besoin d’un câlin, je suis là. Quand tu es triste, je suis là.

Il y a des moments magiques : quand on parle, quand on rit, quand on se fait des bisous et des câlins, quand on danse toutes les deux et que plus rien d’autre n’existe à part toi et moi, et le moment présent.

Merci d’être à mes côtés, merci d’être ma fille, merci pour tout ton amour. Tu es une très belle personne avec un grand cœur. Tu es sensible comme moi et c’est une grande qualité. Tu aimes la vie, tu aimes les gens, tu es sensible à ce qui t’entoure.

Fais sourire ton cœur ma chérie, et si parfois il y a des nuages, je serai là pour t’aider à les chasser avec tout mon amour.

Je t’aime quand il pleut, je t’aime quand il y a du vent, et je t’aime quand il y a du soleil.

Chaque jour tu apprends, et chaque jour j’apprends aussi. A faire du mieux possible.

Je t’aime à l’infini et pour toujours.

Maman

Parler. Ouvrir son cœur.
Je suis née le jour où tu es née. Nous avons le même âge. Quoi qu’il arrive, quoi que l’on fasse, devenir parent est un apprentissage de chaque jour. Allons-nous reproduire le schéma familial ? Celui de nos parents ? Allons-nous faire tout le contraire ?

Je souhaite partager cette lettre, car c’est un élan d’amour, mais aussi des incertitudes.

Comment accompagner nos enfants dans les périodes de changements ? Comment vivons-nous ces propres changements ? Être parent, c’est apprendre chaque jour. C’est évoluer au rythme de l’autre, à notre propre rythme.

Lorsque nous traversons des périodes difficiles, on souhaite panser au mieux, protéger nos enfants, mais parfois il suffit de tendre l’oreille et écouter.

Ecouter l’autre, s’écouter.

Les enfants sont parfois un formidable miroir. Leurs colères, leurs peurs, mais aussi leurs élans d’amour, leur besoin de se blottir au creux de nous sans un mot… Un geste, un regard, une pause.

Être parent c’est faire au mieux, avec nos propres outils. Certains seront usés, rouillés et on souhaitera les changer. Certains fonctionneront toujours. Certains seront inadaptés. Parfois, on nous en prêtera quelques-uns ! 

Être parent, c’est être équipé, mais pas tout d’un coup. Notre boîte à outils devra être renouvelée sans cesse, adaptée à ce que nous sommes et à l’autre.

Parfois, la boîte à outils sera vide, ou trop remplie !

Être parent, c’est accepter que tout change, que l’autre change et que nous changeons aussi !

Être parents, c’est aussi se tromper d’outil ! Cela peut arriver !

Être parent, c’est aimer, accompagner, donner l’exemple.

Être parent, c’est ne pas être parfait, mais chercher à accompagner au mieux.

Être parent, c’est accueillir les émotions comme quelque chose de naturel, dans la bienveillance.

Être parent, c’est expérimenter.

Être parent, c’est aimer avant tout. Aimer toujours, malgré nos doutes, malgré nos peurs.

Être parent, c’est échanger et s’autoriser à ressentir nos émotions, mais aussi les expliquer.

Une émotion sans mots est l’espace pour tout et un silence que l’on traîne sans vraiment comprendre.
Dans un silence, nous mettrons nos propres maux.

Oui, maman pleure parce qu’elle est triste, elle a mal.

Oui, maman crie, s’agace parce qu’elle est en colère, parce qu’elle s’inquiète, parce qu’elle est fatiguée, parce que ce soir elle n’a plus d’énergie et qu’elle craque.

Oui, maman ne parle pas, parce qu’elle a des soucis qui l’embêtent. Du coup, elle est moins attentive.

Oui, maman en a marre, parce que des fois, on ne peut pas tout gérer et que notre sac déborde.

Oui, maman t’aime. Toujours. Quand elle pleure, quand elle crie, quand elle ne parle pas.

Maman t’aime toujours, tout le temps. Elle n’est juste pas disponible tout le temps.

Prenons le temps de ressentir, de prendre du recul.
Prenons le temps de rassurer nos enfants. L’amour est toujours là, comme un soleil qui brille. C’est un lien puissant et ô combien précieux.

Que votre boîte à outils se renouvelle, vive, se lasse, se remplisse et que votre amour apaise toujours.

ATELIER Adulte : « Un temps pour soi » dimanche 30 juin 2019

Contact atelier developpement personnel, emotions et enfant intérieur

Déménager, mais pas que !
Etre adulte et se connecter à son enfant intérieur
Les mots nous libèrent
L’amour
La colère
Ma bulle à pensées c’est quoi ?
Témoignages enfants