sensibilité et hypersensibilité etre soi avec ses nuances

Etre soi avec toutes ses nuances ! La révolution de l’évolution !

 

Je souhaite aborder aujourd’hui la notion de sensibilité. S’en suivrons peut-être d’autres sujets ou pistes de reflexions.

Comme vous le savez – ou si vous ne le savez pas encore, j’anime des ateliers d’expression créative de soi auprès des enfants (et pas que…) et j’ai l’occasion de partager des moments qui sont à mes yeux précieux. Pourquoi ? Parce que cela raisonne en moi comme l’accomplissement mais aussi la prise de conscience de ma propre sensibilité et les moyens que j’ai mis en oeuvre pour la comprendre et l’exprimer !

Petite, je n’ai su que faire de cette sensibilité. Elle s’est beaucoup exprimée avec le chant et le dessin, beaucoup de facilité à créer, à inventer, à écrire des poème, des chansons. Elle s’est également exprimée à travers de nombreuses périodes de peurs et de cauchemars, des lieux connus où je me retrouvais la nuit. Parfois, je savais même ce qui allait se passer. On a mis cela sur le compte de mon trop plein de sensibilité et ma trop grande imagination.

Aujourd’hui, je revisite et remet les choses en place il me semble. Il n’est pas toujours évident d’être compris et il faudrai tout d’abord commencer par se comprendre soi-même ! Pourquoi je pleure si facilement ? On écrase une fourmi et pour moi cela s’appel un crime ! De quel droit puis-je décider d’ôter la vie sous prétexte que je suis mille fois plus grand ou que ce n’est qu’une fourmi !

La sensibilité est un formidable moyen d’accès à la vie ! Alors oui, on peut ressentir fort, on peut crier fort, on peut aimer fort ! Et puis on peut rester seule longtemps et se remplir du silence, faire le vide pour se ressourcer ! Nous pouvons parfois parler de façon abstraite, imagée, avec le corps. Les sens sont en éveils et aujourd’hui je crois que tous ces sens exaltés sont une formidable porte d’entrée à notre essence !

Nous pouvons très tôt avoir des questionnements existentiels sur la création de la vie, de la Terre, de l’univers et puis qu’est ce que je fais là ? Pourquoi ? Il s’agit là de nombreux messages de notre âme (chacun y trouvera le mot adapté à sa sensibilité !) qui déjà s’anime et nous parle !

Et puis le conformisme, la norme, le je ne te comprends pas, tu es différente, tu t’inquiètes pour un rien, tu te poses trop de questions ! Alors on finit pas se dire je dois être bizarre oui ! Il y a surement un truc qui cloche chez moi ! Je ne ressemble pas aux autres ! Et puis je n’arrives pas à exprimer. En faite si ! On s’exprime ! A notre façon et celle-ci n’est pas toujours perceptible parce que notre monde intérieur est très vaste et que cet espace est un lieu dans lequel nous vivons des expériences et dans lequel nous grandissons !

Parfois encore me revient ce « Pourquoi je suis moi? Pourquoi je n’y arrive pas ? C’est quoi qui cloche encore ? ça ne pourrai pas être plus simple ? Et on s’en veut de ressentir trop fort, d’être qui l’on est !

Et pourtant ! Nous sommes tous uniques malgré ce conditionnement que l’on vit dès notre plus jeune âge, à s’adapter pour être aimé, nous dire ce qui est bon pour nous ou pas, ce qu’il faut faire ou pas, ce qu’on a le droit de ressentir ou pas, ce qu’on a le droit de dire ou pas ! Certes, tout n’est pas à jeter bien évidemment mais à un moment donné, le papillon doit sortir de sa chrysalide ! C’est un appel de notre coeur, du corps parfois et encore une fois moi je l’appelle l’âme, cette petite voix intérieure, notre intuition, ce qui nous guide dans nos ressentis, nos choix.

J’en reviens aux enfants ! Je crois que si petite j’avais eu cet espace pour dire, être écoutée (et aucun reproche à qui que ce soit hein !), cet espace où je me sens libre de poser des questions sur ce que je ressens, m’exprimer à ma façon, comprendre que même si je ne dis pas cela ne veut pas dire qu’au fond de moi je ne ressens pas et que c’est vide ! – je me serai senti bien plus confiante !

Je me suis prêtée à un exercice lors d’un atelier (Mon monde meilleur à moi) et nous parlions des émotions. Une enfant a évoqué un jeu avec les émotions et l’association des émotions avec les couleurs. Je ne dis pas que cela n’est pas bien. Cela ouvre de portes pour favoriser l’expression de soi ! MAIS, je leur ai proposé d’associer la couleur de leur choix à différentes émotions ! Et là ! Merveille !!! Une émotion ne se résout pas une seule couleur ! Nous sommes tous différents ! Il peut y avoir des similitudes (et d’ailleurs, j’invite les enfants à dire même si des idées ont déjà été dites ! Ainsi ils prennent leur  place). Il peut donc y avoir des similitudes mais également de nombreuses nuances !!!

Par exemple :

LA COLERE : rouge-orange, bordeaux, rouge-gris, rouge-bordeaux, rouge-bordeaux-orange, rouge foncé, rouge clair, noir, rouge vif, blanc, marron

LA TRISTESSE : bleu ciel, violet clair-bleu clair, rose, bleu foncé, blanc, noir, bleu clair-bleu foncé, noir et blanc, violet, bleu gris, bleu clair (ciel gris), bleu-blanc, bleu, bleu-gris-noir, bleu clair, noir-gris, noir, bleu foncé, noir-gris-bleu, vert, violet

LA SERENITE : vert clair, vert fluo, rose, blanc, jaune, bleu clair, gris doré, orange, beige

– LA JOIE : jaune, jaune fluo, vert clair, jaune doré, rose clair, multicolore, doré, doré fluo, arc-en-ciel, doré argenté, jaune pailleté, argenté pailleté, doré pailleté, orange, jaune orange, multicolore pailleté, jaune clair, bleu ciel, bleu foncé, bleu clair, rose poudré, or, jaune vif, or, jaune vif, orange, or et jaune vif, doré vif-jaune foncé, orange et jaune or, argent vif (argenté), arc en ciel, doré pailleté, doré multicolore, argenté pailleté

Je n’énumererai pas toutes les émotions car ces multitudes de couleurs parlent d’elles-mêmes ! Il ne s’agit pas de savoir si on donne la bonne ou la mauvaise réponse mais de donner SA réponse en écoutant SES ressentis et SA propre sensibilité !

D’ailleurs, les enfants on adoré !:)

Je finirai avec ces multitude des nuances qui nous composent. La sensibilité et je parlerai également d’hypersensibilité est un moyen d’accès, un signal parfois fort qui nous ramène à cette notion du vivant. Nous sommes puissants mais pas tout puissant. Nous faisons partie d’un tout et sommes invités à prendre notre place sans s’excuser ou culpabiliser d’être qui l’on est !

Je continue à faire la paix avec cette part de moi qui parfois se réveille et à accueillir cette conscience avec laquelle j’écris ces mots et que je partage avec amour.

On peut parfois se sentir seul(e) face à tous ces chavirements mais nous ne le sommes pas ! Jamais ! Soyez votre propre compagnon de route et exprimez- vous tout en nuances ! La vie est précieuse et parfois on l’a ressent très fort ! Trouvez votre propre baromètre, écoutez-vous, faites-vous accompagner lorsque cela vous semble trop confus. Tendez la main, prenez la main que l’on vous tend pour revenir à vous avec plus d’harmonie !

 

Retrouvez-moi sur les réseaux !         

 

 

EN SAVOIR PLUS
L’hypersensibilité
Etre soi avec toutes ses nuances
C’est quoi une émotion ?
Cap ou pas cap ?
La responsabilité de céder
J’ai le droit ! Comment remanier les règles de vie en milieu scolaire ?
Être parent
J’ai mis des fleurs dans mon jardin
L’amour
La colère
Lé dégoût
La peur
La tristesse et le pouvoir des larmes
Etre adulte et se connecter à son enfant intérieur
Je suis née
Témoignages d’enfants
Témoignages d’adolescents
Témoignages de parents
Témoignages de professionnels
La rencontre entre l’enfant et l’adulte
Oser être et partager